Nom : Productions Rhizome
Statut : Organisme culturel
Énoncé de la mission : « À travers ses productions, Rhizome cherche différents moyens de faire participer la littérature, en tant que discipline artistique, à une démarche interdisciplinaire de création. Le but est de favoriser son décloisonnement et, ce faisant, d’apporter à la pratique interdisciplinaire sa richesse sémantique.»

Équipe : Simon Dumas ( Directeur général  et artistique), Manuel Candré (Directeur administratif et adjoint à la direction artistique), Juliette Bernatchez (Responsable des médias sociaux et recherchiste), Frédérique Dubé (Responsable du développement numérique et des communications) 
Année de fondation : 2000
Lieu : 870, avenue de Salaberry, bureau 104, Québec
Lien vers le site: https://www.productionsrhizome.org/fr/

Rhizome a été fondé en 2000 par Simon Dumas, directeur artistique, et Marc Doucet, concepteur sonore. Cet organisme culturel met en relation des écrivain.es et des artistes et les accompagne dans leur processus de création afin de produire et de diffuser leurs œuvres. Celles-ci se présentent fréquemment sous la forme de spectacles littéraires alliant les arts littéraires et le numérique. À titre d’exemple, Images invisibles, une série de quatre courts métrages combinant la littérature performative aux arts audio, est une performance dans laquelle l’auditeur.trice, plongé.e dans le noir, peut se laisser envahir par la narration, les sons et les bruits ambiants afin de remplacer l’absence d’images par celles qui se glissent dans son esprit.

Au cours des dernières années, l’organisme cherche à expérimenter de nouvelles combinaisons en fusionnant notamment écriture, technologies et danse. La performance Les oracles, coproduite par Rhizome et le festival belge Transcultures, est le résultat d’une association entre deux duos regroupant respectivement une chorégraphe et une écrivaine ainsi que le travail d’un artiste sonore et d’un plasticien-vidéaste. Les deux œuvres ont été publiées en format papier par les éditions Rhizome également, ce qui montre que l’organisme culturel diffuse des projets se déclinant sous plusieurs formes.

Le caractère foisonnant des Productions Rhizome s’observe également à travers le projet Choeur(s), qui prend la forme d’une installation vidéo et d’une application web nommée Poésie tactile.net dans lesquels neuf poètes du Québec et de la Belgique se cèdent la parole en différé. L’installation à configuration variable qui relie chacun des textes des poètes au travail d’un artiste audio comporte aussi des créations vidéos en résonance avec les vers et une animation typographique réalisée à partir d’un « Audiographe ».  

La performance Les oracles et sa version papier, écrite par Catrine Godin et Martine Delvaux – en coédition avec Transcultures © Rhizome

« [Ces spectacles] permettent aux gens d’aller à la découverte d’une poésie qu’on nous a longtemps enseignée comme quelque chose de très aride. Et ce qu’on reçoit, quand on y assiste, c’est une décharge. Un spectacle littéraire, c’est être traversé par une voix, par une présence physique. C’est se faire raconter la poésie. Ce sont des textes qui prennent corps. » 

-citation de Vanessa Bell dans Le Devoir, 2020

Rhizome se lie au public avec le numérique

L’organisme est devenu un acteur important pour le développement de la littérature québécoise numérique. Rhizome est d’ailleurs partenaire de Littérature québécoise mobile. Il anime une « communauté de pratique » sur le sujet du numérique depuis 2019. Ce groupe a été créé afin de réfléchir aux aspects numériques et médiatiques de la création et de la diffusion de la littérature québécoise. Pendant la pandémie, la communauté a mis en place de la virtualité, une série d’événements virtuels couvrant les chantiers de la création, de la reconnaissance, de la découvrabilité, de la pérennisation et de la littératie numérique.

Rhizome a aussi produit plusieurs projets numériques et séries de vidéos lors de la crise tels que la liste de lecture « Opuscules les vues », en collaboration avec Littérature québécoise mobile, qui se retrouve sur la chaîne YouTube de l’organisme. On y retrouve, entre autres, une série portant sur le texte Sur le rêve noir de la poète Diane Régimbald. Le projet récent « Créer du lien — pour une plus grande découvrabilité des arts littéraires québécois », quant à lui, vise à augmenter la capacité à repérer les auteurs et autrices québécois.es et à accroîte leur visibilité et celles de leurs œuvres littéraires sur différentes plateformes Wikipédia, dont Wikimedia Commons et Wikidata.

Image de l’installation Choeur(s) pour castelet © Agence TOPO

18 Shares:
5 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Vous aimerez aussi...
Lire plus

Possibles éditions

Possibles éditions est une maison d’édition qui se spécialise dans la publication et la reliure de livres imprimés artisanaux. Elle a été fondée avec l’intention de revoir les pratiques d’impression et d’édition telles qu’habituellement conçues au Québec en considérant chaque exemplaire comme un produit unique.
Logo de Fonfon
Lire plus

Fonfon : allumer la jeunesse

Fonfon est une maison d’édition jeunesse qui réalise des albums papier et des projets numériques inventifs. Sa visée est d’émerveiller les jeunes de 3 à 11 ans et de leur transmettre la passion pour la lecture.
Logo de La poésie partout
Lire plus

La poésie partout

La poésie partout est un organisme à but non lucratif qui crée et diffuse des projets poétiques de toutes formes, tant verbales, écrites que numériques. Il aspire à ce que la poésie rejoigne un vaste public et qu’elle se dissémine en tous lieux.