Nom : Les Éditions du commun 
Statut : Maison d’édition associative
Énoncé de la mission:  « Faire redescendre de sa majuscule cette histoire qui se croit – ou qu’on voudrait nous faire croire – unique. Celle qui serait une version racontée et construite, construite à force d’être racontée, par les manuels scolaires, les grandes commémorations, les blockbusters, les reportages, documentaires et journaux télévisés…  Cette histoire majuscule a découpé notre passé de manière binaire, avec d’un côté les victoires et de l’autre les défaites, une histoire qui prescrit ce que l’on retient et ce que l’on oublie. À cela, une façon d’y répondre: y opposer une multitude d’histoires et de récits singuliers. »

Équipe: Jean-François Yon et Fabrice Luraine ( Co-présidents ), Juliette Rousseau ( Co-responsable, Comité éditorial et réalisatrice du podcast de la saison 2), Sylvain Bertrand et Benjamin Roux ( Co-responsables et Comité éditorial), Fabrice Luraine ( Direction artistique ), Corentin Daval ( Réalisateur du podcast de la saison 1) et plusieurs autres.
Année de fondation : 2015 
Lieu : 11 square de Galicie, 35200 Rennes, France (app.42-93)
Lien vers le site : https://www.editionsducommun.org/

Les Éditions du commun est une maison d’édition associative, localisée à Rennes, en France. Elle a été fondée en 2015 dans un désir de concevoir une multitude d’ouvrages qui se détachent de la conception d’une histoire figée. Leurs publications, aux genres variés, portent sur des questions sociales, politiques et éducatives. Afin de se procurer ces œuvres, souvent disponibles en format papier et numérique, il suffit de se rendre sur le site des Éditions du commun. Il est possible d’y télécharger gratuitement l’introduction, l’extrait ou l’intégralité de certains textes ou de passer une commande afin d’obtenir les livres papier. Les textes numériques, disponibles au format PDF, sont protégés par la licence Creative Commons (indiquant que les œuvres ne sont pas mises à disposition pour des fins commerciales et qu’elles doivent être partagées dans les mêmes conditions).

La maison d’édition diffuse et distribue ses ouvrages en France, en Belgique, en Suisse, au Canada et aux États-Unis. Elle s’est aussi associée avec la conciergerie de quartier Au P’tit Blosneur et la librairie associative Des idées et des livres pour créer L’Établi des mots, une librairie coopérative.

Dans une volonté de partager leurs publications sous plusieurs formes, les Éditions du commun ont également un blogue sur le site web Mediapart, une revue collective nommée « Agencements » et deux balados intitulés « Les mécaniques du livre » et « Lectures ».

Pour sa deuxième saison, le podcast « Les mécaniques du livre », réalisé et animé par Juliette Rousseau (co-présidente de la maison en compagnie de Jean-François Yon), ne porte plus sur « les coulisses du livre, [mais bien sur les] questions politiques qui le traversent », comme l’indique Juliette Rousseau en introduction du deuxième épisode. La formule du débat a été choisie afin de favoriser l’échange entre trois ou quatre acteurs du milieu de l’édition.

À titre d’exemples, le premier épisode de la nouvelle saison aborde l’impact d’Amazon sur le monde du livre et les mobilisations qu’a effectuées la tribune collective « Nous ne vendrons plus sur Amazon » (dont fait partie Les Éditions du commun). Le deuxième approche l’édition féministe.

Le balado « Lectures », quant à lui, a une forme davantage sonore, puisqu’il combine la musique d’Apa$h à la lecture d’extraits de livres et de manuels publiés par la maison. D’abord diffusés en direct sur la radio Quartier des ondes, les balados peuvent ensuite être écoutés sur différentes plateformes telles que Google Podcasts, Apple Podcasts, Spotify, podCloud et la chaîne YouTube de la maison d’édition.

5 Shares:
Vous aimerez aussi...
Logo de La poésie partout
Lire plus

La poésie partout

La poésie partout est un organisme à but non lucratif qui crée et diffuse des projets poétiques de toutes formes, tant verbales, écrites que numériques. Il aspire à ce que la poésie rejoigne un vaste public et qu’elle se dissémine en tous lieux.