Unity est une plateforme de création de contenus interactifs autant en 2D qu’en 3D. Cet outil créatif est maintenu par une vaste équipe avec des bureaux partout dans le monde. L’on peut obtenir les différentes versions d’Unity qui fonctionnent sur Windows, Mac, et Linux depuis leur site internet. Une version limitée gratuite est d’ailleurs disponible pour les créateur.ices qui souhaitent expérimenter avec les différentes fonctions du logiciel. L’équipe d’Unity offre aussi plusieurs formations en ligne pour ceux et celles qui souhaitent apprendre à utiliser la plateforme, et des outils d’apprentissage sont disponibles pour les enseignant.es qui veulent former des utilisateur.ices. Il existe d’ailleurs une pléthore de guides officiels et amateurs qui facilitent l’accès à cet outil pour les créateur.ices.

L'interface de Unity. Le logiciel affiche une fenêtre principale dans laquelle on peut voir le projet en cours de développement. Ici, un texte blanc sur fond noir. Le reste de l'écran est occupé par différents onglets en teintes de gris, ce sont les outils qui permettent de créer des projets numériques.
Capture d’écran de l’interface d’Unity

L’interface d’utilisation d’Unity permet aux développeur.ses de visualiser et modifier leur projet en temps réel. La fenêtre scène agit comme un plateau de tournage d’où il est possible de disposer et de personnaliser les différents éléments qui interviennent dans une œuvre. Le travail créatif est donc simplifié et continu.

Unity est fortement axé sur sa communauté : les équipes de développement peuvent travailler conjointement sur un même projet et les utilisateur.ices peuvent partager des outils créatifs dans un marché d’assets. Les assets sont des ressources créatives (images, modèles 3D, bandes sonores, effets visuels, modules de création, etc.) créées et échangées par les utilisateur.ices de Unity à travers le « asset store » pour faciliter la conception d’un projet. Ce lieu agit aussi en tant qu’espace commun pour que différents utilisateur.ices partagent leurs créations. On y retrouve autant les composantes graphiques qui permettent la création d’une œuvre que des modules peuvant s’ajouter à l’interface. Ces assets s’intègrent au programme de base pour en faciliter l’utilisation, il est ainsi possible d’utiliser Unity sans écrire de code.

Les modules sont habituellement programmés en langage C#, langage le plus couramment utilisé sur la plateforme. Le C# est accessible pour des programmeur.ses débutant.es et il permet de créer des scripts de code pour tous les éléments d’un projet créatif 2D comme 3D. Les langages Javascript et Boo sont aussi supportés par la plateforme. Cela dit, les guides officiels diffusés par Unity enseignent la programmation en C# et la grande majorité des assets sont programmés dans ce même langage, donc opter pour une autre forme de code prive l’utilisateur.ice des didacticiels officiels et d’une grande partie de la communauté.

L'interface de Unity. Le logiciel affiche une fenêtre principale dans laquelle on peut voir le projet en cours de développement. Ici, un camion sur une route dans le milieu d'un champ. Le reste de l'écran est occupé par différents onglets en teintes de gris, ce sont les outils qui permettent de créer des projets numériques. Notamment, un des outils affichés permet de modifier la forme du camion pour l'agrandir, le rétrécir, etc.
Capture d’écran de l’interface d’Unity

Cet outil se veut principalement un moteur de jeux vidéos, mais sa grande flexibilité permet de composer du contenu numérique en tout genre. L’équipe d’Unity met d’ailleurs en valeur la nature protéiforme du programme. En plus du jeu vidéo, le moteur peut servir à la réalisation de films animés et la conception de simulations en tout genre. Des écrivain.es peuvent ainsi créer des expériences vidéoludiques qui mettent l’accent sur la narration textuelle, comme Le journal du Brise-Lames.

Unity est un outil de création numérique d’une polyvalence incomparable, avec lequel il est possible de composer des œuvres numériques sans savoir écrire du code. La plateforme est ainsi accessible à tout artiste qui est prêt à en apprendre les rouages.

Quelques oeuvres à visiter, créées avec Unity

  • Running Away, une expérience interactive disponible sur iOS et Android. On y suit les échanges de textos de deux frères au passé trouble. Cette œuvre est d’une élégante simplicité : alors que nous dirigeons la conversation, les messages échangés laissent planer le mystère qui entoure cette famille.
  • Coffee Talk, un jeu disponible sur la plateforme Steam. Le jeu se déroule dans un petit café d’une version modern fantasy (un monde moderne avec des éléments tirés du merveilleux) de Seattle. La ville étatsunienne est ainsi habitée par des elfes, des démons, des nains des cavernes et d’autres créatures fantastiques qui font face aux tracas quotidiens du XXIe siècle. En incarnant un.e barista, le.la joueur.se écoute les discussions des différents clients en leur préparant un breuvage. L’œuvre combine une bande sonore lounge, un style pixel art chaleureux et des histoires du quotidien dans une ambiance décontractée.
23 Shares:
Vous aimerez aussi...