Capture d'écran de la BD Purple Hyacinth. On distingue le titre de la série sur un fornd noir avec une jacinthe violette au centre de l'image.

Purple Hyacinth est une bande dessinée de type webcomic publiée depuis la plateforme en ligne Webtoon. La BD est une initiative de deux Québécoises connues sous leurs pseudos de Ephemerys et Sophism. Le projet a vu le jour dans la section Canvas de Webtoon avant de devenir une des bandes dessinées officielles de la plateforme. L’œuvre en est aujourd’hui à sa troisième saison, rassemblant plus de 140 épisodes. La série est aussi disponible en français depuis 2020 sous le titre de La jacinthe violette.

L’histoire se déroule dans la ville fictionnelle d’Ardhalis, où une force policière masquée tente de mettre fin aux assassinats violents commis par une puissante organisation criminelle. La BD met en scène un groupe de personnages attachants confrontés aux limites de la loi alors que le personnage central, la détective Lauren Sinclair, s’allie à un assassin afin de poursuivre son enquête. C’est une histoire policière avec une atmosphère mêlant des éléments noirs et de cape et d’épée, agrémentés d’éléments surnaturels comme l’intuition de la protagoniste qui est capable de détecter les mensonges.

Capture d'écran de la BD Purple Hyacinth. On distingue la silhouette d'une personne devant une fenêtre depuis laquelle s'échappe une lumière bleue.
Capture d'écran de la BD Purple Hyacinth. On distingue une jeune femme en uniforme, elle est accroupie en pleurant. Les mots « Il y a des moments où j'aurais préféré ne pas la connaître » apparaîssent au haut de l'image.

Créer avec et pour l’écran

La lecture de Purple Hyacinth mêle une variété de procédés numériques qui la rendent dynamique et cinématique. La lecture est accompagnée d’une bande sonore qui accompagne la marque visuelle sombre et mélancolique de la série. Le webcomic est organisé selon la logique du flux numérique : le lectorat consulte un épisode en descendant verticalement une page web. La forme classique de la BD est repensée en fonction de cette contrainte. Les cases contenant les images sont de formes irrégulières et ne s’emboîtent pas nécessairement les unes dans les autres comme c’est le cas dans une BD papier. La lecture verticale en flux permet aussi de révéler une même case progressivement. Cette technique est mobilisée dans Purple Hyacinth pour marquer des ellipses temporelles grâce à des fondus au noir ou au blanc. Cette technique habituellement propre à l’image animée est donc rendue possible par le geste de défilement. 

Le prologue de Purple Hyacinth introduit la marque visuelle de la série. Dans le passage qui suit, la protagoniste poursuit un criminel en fuite. Celui-ci lance un explosif pour retarder les agent.es qui le talonnent, explosif qui s’avère être un fumigène. La détective Sinclair traverse la fumée pour maîtriser le scélérat :

Cette séquence est composée d’images conçues en longueur qui révèlent des moments narratifs successifs. Par exemple, le passage où une bombe explose est en fait une seule image qui comporte plusieurs évènements. Il y a d’abord l’explosion de la bombe initiée par l’onomatopée « BOOM ! », ensuite la fumée enveloppe les policiers surpris qui réalisent que la bombe n’était qu’un fumigène, puis l’agent Sinclair s’échappe de la fumée en courant. Cette manière d’enchaîner les événements ajoute une dimension dynamique à certaines séquences de la BD qui se lisent davantage à la manière d’une fresque.

Capture d'écran de la BD Purple Hyacinth. On distingue une jeune femme en uniforme qui regarde une jacinthe violette imbibée de sang.

Cette nuit-là…

Tu aurais pu me tuer.

Mais tu as hésité

Et j’ignorais pourquoi.

Si seulement j’avais su…

Tout aurait été différent.

La jacinthe violette, traduction en français de Purple Hyacinth, épisode 2, 25 mai 2020.

Webtoon diffuse des webcomics depuis 2004, d’abord en coréen, puis adapte la plateforme pour un marché international à partir de 2015. Le mode de publication sur Webtoon est adapté pour les écrans des mobiles et les fureteurs web.

La BD connaît un rayonnement hors de son lieu de distribution principal grâce à la présence web des créatrices et la communauté qui s’est formée autour de l’œuvre. Ephemerys et Sophism ont toutes deux des comptes Instagram depuis lesquels elles diffusent des illustrations, des annonces en lien avec Purple Hyacinth, de courtes bandes dessinées ou des mèmes qui décrivent avec humour l’amitié entre les deux créatrices et le processus créatif derrière la BD. Les comptes Instagram de Ephemerys et Sophism sont suivis par 109 000 et 230 000 abonnés respectivement. La bande sonore qui accompagne la lecture de la BD est disponible sur Spotify. De surcroît, la communauté qui s’est formée autour de l’œuvre a créé un wiki qui rassemble des synopsis des épisodes, des descriptions des personnages, ainsi que des détails sur les créatrices.

Titre : Purple Hyacinth
Créateur.rices : Ephemerys (écriture), Sophism (illustration et musique), Isabella Levan (Musique)
Éditeur : Webtoon, H. B. Klein
Date de parution : 18/06/2018
Type d’oeuvre : Webcomic

Lien vers l’oeuvre en anglais : https://www.webtoons.com/en/mystery/purple-hyacinth/list?title_no=1621&page=1
Lien vers la traduction en français : https://www.webtoons.com/fr/drama/purple-hyacinth/list?title_no=2067&page=1
Support(s) numérique(s) utilisé(s) : HTML, Javascript

0 Shares:
Vous aimerez aussi...
Image montrant le titre de l'oeuvre Oùrs.land
Lire plus

Ours.land

Le site web oùrs.land, créé par Gwen Catalá, unit les écritures de Marie-Andrée Gill, Mahigan Lepage, Laure Morali, Sébastien Ménard et Anna Lupien qui, partant à la recherche de l’Oùrs, ont découvert qu’il pouvait être polaire, humain, vieil homme, introuvable ou tapi au fond de nous.