Nom : Pavillons
Statut : Maison d’édition et plateforme web de publication et diffusion d’oeuvres littéraires 
Énoncé de la mission : « Notre plateforme est entièrement développée au Québec, et permet aux écrivain.e.s de tous horizons de se dédier à un projet de création inédit sous forme de feuilletons. »

Lien vers la plateforme : https://www.pavillons.ca
Année de fondation : 2022
Lieu : Montréal
Co-fondatrices : Myriam Comtois, Marie Lamarre et Annabelle Moreau

Le 25 mai dernier était officiellement lancée Pavillons, une plateforme web publiant et diffusant des œuvres littéraires d’artistes contemporain.es sous forme de feuilletons numériques. Cette formule de publication périodique – dont la fréquence varie d’un projet à l’autre – vise à « offrir au lectorat une expérience de lecture fondée sur la régularité » et à proposer une alternative au milieu éditorial québécois traditionnel.

À l’occasion du lancement était ainsi mise en ligne une première cohorte d’entrées, dont M.D. le journal intime public de Martine Delvaux et les cartes postales poétiques de Roseline Lambert, Aire.Area. Étaient également publiés les premiers fragments du collage poétique On ne vous offre pas la maison, mais… d’Antoine Lussier et les chroniques littéraires Magasin général de Christian Vézina.

Capture d’écran tirée de la plateforme web Pavillons. De gauche à droite : J’ai toujours aimé regarder passer le ciel de Sophie Voillot, Aire.Area de Roseline Lambert, On ne vous offre pas la maison, mais… d’Antoine Lussier et Magasin général de Christian Vézina.
Capture d’écran tirée de la plateforme web Pavillons. De gauche à droite : J’ai toujours aimé regarder passer le ciel de Sophie Voillot, Aire.Area de Roseline Lambert, On ne vous offre pas la maison, mais… d’Antoine Lussier et Magasin général de Christian Vézina.

Née d’une initiative des co-fondatrices Myriam Comtois, Marie Lamarre et Annabelle Moreau, Pavillons rassemble plus d’une quinzaine de créateur.ices de tous les horizons, dont Sophie Voillot, Patrick Senécal, Marie-Sissi Labrèche, Véronique Pascal et Catherine Voyer-Léger. Entièrement développée au Québec et profondément multiforme, la plateforme accueille tout autant la fiction, que la poésie, la critique, la chronique, l’opinion, l’illustration et la bande dessinée. Malgré sa prédominance francophone, elle présente néanmoins quelques textes bilingues, en particulier ceux de Roseline Lambert. 

L’objectif derrière Pavillons est non seulement d’encourager la création de projets en binôme ou en groupes collectifs – comme celui d’Isabelle Décarie et de Stéphanie Filion, Nuit désordre, dont le premier numéro sera disponible dès le 21 juin – mais aussi de créer un lieu de convergence et de proximité entre les artistes et leur lecteur.ices en donnant à ces dernier.ères un accès aux coulisses de la réflexion et de la libre création :

« Pavillons, c’est d’abord et avant tout des artistes engagé.es. Mais derrière la plateforme, se trouvent les trois fondatrices qui réfléchissent activement aux nouvelles manières de faire circuler les arts dans un esprit d’indépendance et de libre création. Nous cherchons à nous approprier les outils à notre disposition pour donner son souffle sur le web tant à la littérature qu’aux autres disciplines artistiques sous une forme rassembleuse et engageante. »

(Qui sommes-nous, Pavillons, 2022)
Captures d’écran de l’Inventaire de la plateforme Pavillons, sur téléphone intelligent. Nous y voyons les vignettes et les titres des textes de plusieurs auteur.ices.
Captures d’écran de l’Inventaire de la plateforme Pavillons, 2022.

Un nouveau modèle économique

La particularité de Pavillons réside donc dans sa formule de publication par feuilleton, mais surtout dans son fonctionnement par abonnement mensuel. En effet, bien que les premières entrées des divers projets soient gratuites, il est nécessaire de se créer un compte sur le site et d’ensuite s’abonner individuellement à chacun des projets pour avoir accès aux chapitres suivants : moyennant un coût entre 2$ et 4$ dépendamment des projets, les lecteur.ices obtiennent à la fois le contenu du mois courant déjà publié et toutes les entrées publiées tout au long de l’abonnement. Cette formule par abonnement vise moins à fidéliser un lectorat, qu’à mettre au jour l’importance d’une contribution directe pour le travail des artistes et la vitalité des arts actuels. 

De plus, à partir du 21 juin prochain, il sera possible de devenir mécène. Cette formule de mécénat s’avère particulièrement avantageuse pour ceux et celles qui seraient captivé.es par la totalité des projets et qui seraient désireux.euses de « soutenir plus durablement la mission de la plateforme ».

« Nouveau lieu des rencontres entre un.e créateur.rice et son lectorat, Pavillons propose une littérature de l’à présent, et dont l’abonnement constitue une manière alternative de soutenir les arts, d’encourager le développement des idées et de donner vie à l’expérimentation. »

(Accueil, Pavillons, 2022)

Pour les curieux et curieuses, il est possible de s’inscrire à l’infolettre afin de découvrir les contenus de manière exclusive. De plus, l’équipe de Pavillons invite les nouveaux et nouvelles artistes à soumettre leur œuvre inédite, et ce, peu importe le genre, la longueur ou la durée estimée du futur projet. Pour consulter et remplir le formulaire, c’est juste ici.


8 Shares:
Vous aimerez aussi...
Lire plus

Possibles éditions

Possibles éditions est une maison d’édition qui se spécialise dans la publication et la reliure de livres imprimés artisanaux. Elle a été fondée avec l’intention de revoir les pratiques d’impression et d’édition telles qu’habituellement conçues au Québec en considérant chaque exemplaire comme un produit unique.