L’autrice, éditrice et scénariste Fanie Demeule a publié récemment Mukbang, son troisième roman, chez la maison d’édition Tête première. L’œuvre, qui met de l’avant la culture numérique tant au niveau de son contenu que de sa forme, est disponible en version papier et en version numérique sous les formats Epub et PDF. L’écrivaine, préoccupée par le fait que les entreprises accumulent des données privées sur les individus afin d’en tirer profit, montre avec cette œuvre qu’il est facile de se perdre dans cette mer d’informations, surtout lorsque nous nous retrouvons seuls face à elle.

L’une des voix du récit, Kim Delorme, se réfugie dès l’enfance dans les technologies qui se développent en parallèle à sa propre croissance, des années 1990 à aujourd’hui. Dans un désir de percer sur le Web, la jeune femme, «guidée» par Morphea, un type d’intelligence artificielle inquiétant, se crée une chaîne YouTube. Kim délaissera rapidement le contenu «végane et santé» pour se tourner vers les mukbangs, une pratique provenant de la Corée du Sud où les gens se filment en s’empiffrant.

L’œuvre aborde aussi d’autres phénomènes en lien avec la culture du web tels que le unboxing, les tutoriels, l’ASMR, le race-shifting et le tourisme noir. Elle a également été inspirée par « Black Mirror », une série télévisée dystopique exposant les conséquences des nouvelles technologies et de celles qui pourraient exister ultérieurement. À titre d’exemple, l’autrice a inventé l’application Dreamcatcher qui offre la possibilité de remplacer les cauchemars par les rêves de son choix et propose, avec l’extension Styx, un moyen de communiquer avec les défunt(e)s lors des songes.

«Le mot coréen « mukbang » (먹방) est un amalgame des termes « manger » (mukda) et « diffusion » (bangsong). »

p.63 de Mukbang

L’expérience de lecture est singulière puisque le livre, qu’il soit papier ou numérique, est parsemé de codes QR (pouvant aller jusqu’à quatre par pages) que le lecteur ou la lectrice peut décoder avec l’application Appareil photo s’il utilise un iPhone ou avec Google Lens s’il se sert d’un téléphone Android. Il a aussi la possibilité de ne pas s’y attarder s’il souhaite effectuer une lecture linéaire. Dans la version numérique s’ajoute la possibilité de cliquer sur des hyperliens qui permettent, tout comme les codes QR, d’accéder à des vidéos sur différentes plateformes, des articles, des blogues, des mèmes et des images animées (gifs) qui sont en résonance avec l’histoire du roman. Ces ajouts permettent d’informer le lecteur ou la lectrice par rapport à différents sujets et de le divertir. Le code QR à la fin du roman mène vers une liste de lecture sur la plateforme Spotify qui regroupe les chansons écoutées par l’autrice lorsqu’elle écrivait Mukbang ainsi que certains morceaux qui sont évoqués dans le texte. Ils permettent ainsi de s’imprégner de l’univers du roman.

L’autrice a choisi d’utiliser ces systèmes afin que le ou la lecteur.ice se retrouve devant une panoplie d’onglets et qu’il soit tenté d’ouvrir d’autres pages web, à la manière des personnages du roman qui sont détournés par la technologie. L’autrice qui avait découvert le phénomène du Mukbang par le biais des algorithmes de YouTube a voulu rappeler les moments où l’on « google » ce qui nous étonne ou nous intrigue au fil de nos lectures. L’œuvre est aussi constituée de ce qui s’apparente à des captures d’écran de conversations sur un cellulaire et de nombreux commentaires d’utilisateurs fictifs écrivant sur les chaînes YouTube de certains personnages. Une recette de bulgogi végétalien, des listes de facture Amazon et des pages web telles que : « Wikihow: Comment créer des vidéos YouTube accrocheuses » sont également intégrées au texte, lui conférant une forme encore plus éclatée.

« J’ai une pensée pour mes fans laissés en plan. Je ressens la carence d’attention, leurs compliments me manquent. Depuis que je ne me vois plus à l’écran, mes contours m’apparaissent flous, je me demande ce qui peut les définir sans mes abonnés.»

p.130 de Mukbang

Titre: Mukbang
Créatrice: Fanie Demeule 
Éditeur: Tête Première / collection : Tête dure 
Date de parution: 26 avril 2021
Lien vers le site de la maison d’édition: http://tetepremiere.com/livre/mukbang/

Type d’oeuvre: roman québécois contemporain (en version numérique et papier)
Support(s) numérique(s) utilisé(s): livre papier ayant des codes QR ainsi que des formats Epub et PDF pour le livre numérique (ayant des codes QR et des hyperliens)

86 Shares:
Vous aimerez aussi...