Hundredrabbits, studio flottant dont nous avons déjà parlé ici, propose sur son site web une œuvre littéraire conçue pour la jeunesse, un e-book illustré en noir et blanc et destiné à stimuler l’imagination du·de la lecteur·rice en l’encourageant à produire une interprétation différente à chaque lecture.

Thousand Rooms s’ouvre sur une page blanche, meublée seulement par un pupitre, sur lequel est posé un crayon et une feuille de papier. Le·la lecteur·rice suit le parcours exploratoire de quatre personnages, une chauve-souris, un chat, un hibou et un renard, qui tentent de faire sens de cet environnement, chacun colorant son expérience de sa personnalité propre.

Capture d’écran tirée du site des créateur·ices

Cet univers minimaliste, limité à ces seuls éléments de décor, est régi par des règles invisibles et parfois surprenantes, orientant l’expérience du·de la lecteur·rice comme celle des personnages. Les créateur·ices proposent aux jeunes lecteur·rices de tenter de deviner et de comprendre les règles de cet univers, tâche que l’histoire s’entête joyeusement à compliquer ; chaque objet n’est pas nécessairement ce qu’il devrait être et chaque manipulation exécutée par les personnages ouvre la porte à une foule de possibilités dont les seules limites sont celles de l’imagination.

Capture d’écran de Thousand Rooms

Mystère, surprise et extrapolation

Le récit se divise en sept leçons, la première étant celle où les quatre personnages prennent conscience de leur environnement. Le chat paraît nerveux et désorienté, alors que les autres manipulent les objets avec curiosité. Lors de la deuxième leçon, leurs traits de caractère deviennent plus apparents ; le chat griffe les murs, le hibou glisse une note dans le pupitre, la chauve-souris se demande quoi faire d’un deuxième crayon et le renard s’amuse à démanteler le meuble.  

On peut s’imaginer que chaque personnage agit simultanément, dans un temps et un espace parallèles ; il arrive donc qu’ils se croisent, sans que cela n’ait d’incidence sur leur propre exploration. 

La non-linéarité du récit fait que chaque leçon laisse plusieurs questions en suspens, invitant le·la lecteur·rice à imaginer la suite et la signification derrière le comportement des personnages au fur et à mesure qu’ils transforment le décor. C’est donc au·à la lecteur·rice d’inventer le fil conducteur du récit et de tirer ses propres conclusions !

Même si le récit est destiné à un public jeunesse, les moins jeunes auront tout autant de plaisir à découvrir cet univers à la fois étrange et étonnant, car il s’agit d’une expérience où l’inattendu et la surprise sont les maîtres-mots.  

Une œuvre inclusive et accessible 

Disponible en format ePub et PDF, le e-book a été traduit dans 16 langues, grâce à la traduction de contributeur·ices volontaires. Pour la somme de $5 USD, le·la lecteur·rice peut accéder à l’œuvre dans les deux formats et dans toutes ces langues ; iel n’a qu’à télécharger les versions souhaitées sur son ordinateur ou sa tablette.  

La consultation de cette œuvre jeunesse numérique reste tout à fait accessible et intuitive pour les tout·es-petit·es ; pour lire le récit dans sa forme ePub, le·la lecteur·rice n’a qu’à cliquer sur la partie droite de l’écran pour tourner les pages dans le sens de la lecture, à la manière d’un livre papier. Le format PDF donne quant à lui accès à l’œuvre dans sa version verticale et le·la lecteur·rice n’a qu’à faire défiler la page vers le bas pour avoir accès à la suite de l’histoire.  

Un mot sur la maison d’édition 

Le site des créateur·rices nous informe que l’œuvre Thousand Rooms a été conçue en 2017, lors d’une traversée entre le Mexique et la Polynésie française, pour finalement être réalisée pendant leur séjour aux îles Nuku Hiva et Rangiroa. 

Le duo derrière ce projet, formé par l’écrivain·e et cartooniste Rek et l’artiste, programmeur·euse et musicien·ne Devine, opère en effet sur un voilier de quelques mètres qui a traversé l’océan Pacifique de long en large, de la côte américaine jusqu’en Nouvelle-Zélande, en passant par les îles polynésiennes. 

Le studio, qui se spécialise dans les expériences hypermédiatiques, a pris la décision, avec Thousand Rooms, de créer un projet qui se rapproche davantage du livre d’images que du jeu en raison des limitations énergétiques et technologiques qu’impliquent une vie au grand large. Il a ainsi développé divers outils à partir de technologies obsolètes afin de conserver une certaine autonomie énergétique et de pouvoir accéder au Web, permettant aux deux créateur·rices de concevoir des œuvres numériques malgré leur mode de vie majoritairement hors-ligne.

Leur site web leur sert de vitrine de publication, de carnet de voyage, de blog et de librairie ambulante. Iels y partagent les coups de cœur littéraires qui les ont inspirés pendant leurs traversées et dans lesquels on peut trouver les œuvres d’Umberto Eco, Philip K. Dick, Franz Kafka et Natsume Soseki, ainsi que des conseils pour quiconque aimerait se lancer dans une aventure comme la leur. 


S’il n’y a nul doute que la perspective d’un studio de création flottant aurait plue à Borges, l’ingéniosité des créateur·rices ne se limite pas à leur reconversion d’outils et de consoles désuètes. Pour en apprendre plus sur ce studio pour le moins atypique et sur les œuvres qu’iels ont créées à partir de leurs outils faits maison, nous vous invitons à consulter cet autre article du Carnet de la Fabrique du numérique ainsi que le site web des créateur·rices. 

Titre : Thousand Rooms
Maison d’édition :
100r
Date de parution :
2017
Textes, illustration et conception de l’œuvre : Rek & Devine
Développement et réalisation du livre numérique :
Rek & Devine
Assistance bénévole pour la traduction :
Hazza Alkaabi (arabe), Humble Ray (mandarin), Max Haß­lein (allemand), Paris K. & Nikos Kokolakis (grec), Attila Magyar (hongrois), Federico Salvador (italien), Chase & Yuka (japonais), Vincent (néerlandais), RA (russe), Tymoteusz Masiakowski & Tomasz Stecko (polonais), Hugo Anaya (portugais), Antonio Uribe (espagnol), Smilja Ignjatović (serbe), Dani Sevilla (catalan).

Prix : Contribution volontaire, pour un minimum de $5 USD
Nombre de pages : 36
Type d’oeuvre :
ePub jeunesse
Autonomination :
picture e-book
Support(s) numérique(s) utilisé(s) :
fureteur, tablette, ordinateur
Lien vers l’oeuvre : https://100r.co/site/thousand_rooms.html

0 Shares:
Vous aimerez aussi...
Lire plus

Pourquoi vivre, mais à quoi bon mourir ? dans All of Me – The Twine

Nominée au New Media Writing Award 2021, l’œuvre de Caroline Horton et Alex Swift, All of Me - The Twine, tire profit du média numérique pour proposer une expérience interactive et perturbante. Le lecteur ou la lectrice, interpellé.e à la deuxième personne, doit naviguer entre la dépression, l’impuissance et le désir de tout abandonner pour retrouver goût à la vie.