Le petit éditeur savant numérique Codicille éditeur, que j’ai mis en place il y a plusieurs années, poursuit sa mission d’exploration des possibles éditoriaux et de diffusion du savoir en études littéraires. Un nouveau site a été mis en place pour mieux répertorier les publications et leur offrir une large visibilité : https://codicille.info

Des expériences en édition

Comme chercheur, j’ai toujours eu un grand intérêt pour les transformations rapides de la diffusion du savoir. C’est ce qui m’a conduit, après l’expérience de Fabula (où j’ai appuyé Alexandre Gefen dans son initiative), à mettre en place une collection (Contemporanéités, Éditions Nota bene) et une revue savante en ligne (alors que ce n’était pas encore très courant : temps zéro) ; à tester la numérisation des archives scientifiques pour le CRILCQ ; à utiliser des outils numériques pour la recherche et la diffusion (des pages wiki, des carnets web, des sites).

Créé en 2014, Codicille est venu donner une cohérence à des chantiers éditoriaux de divers ordres, mais surtout ouvrir la porte à une plongée assumée dans l’édition scientifique numérique. La bascule de collections du CRILCQ vers une formule alors inédite – des versions PDF libres et des versions en impression à la demande – a permis d’expérimenter ces modalités de circulation. L’élaboration d’une bibliothèque numérique de textes littéraires classiques (Bibliothèque mobile de littérature québécoise) a quant à elle servi de terrain pour une équipe d’étudiant·es dans l’appropriation des usages de l’édition de textes, tout en permettant d’explorer les enjeux d’une plateforme en ligne de lecture. L’ouvrage Version 0, offrant une certaine synthèse du colloque ÉCRIDIL tenu à Montréal en 2018, est le résultat d’une chaîne éditoriale numérique expérimentale, chantier mené conjointement avec la Chaire de recherche du Canada en écritures numériques. Tous ces projets menés dans un premier temps ont su définir l’orientation actuelle de l’éditeur.

Consolider des acquis

C’est sur la base de ces expériences préliminaires que se définit la mission actuelle de Codicille. La formule hybride (impression à la demande et PDF) offrant une grande flexibilité, c’est cette formule qui est mobilisée pour les prochaines publications. Graphiquement riche, l’ouvrage Épimodernes d’Emmanuel Bouju (2020) a été rendu disponible sous ces deux formats. Participant d’un effort constant d’expérimentation, cet ouvrage a permis d’explorer plus avant les possibilités de publication web de la plateforme PubPub (du MIT), où il s’y trouve sous une nouvelle mouture.

Une même page d’Épimodernes, version PDF et version Pubpub.

De nouveaux ouvrages sont actuellement en production : une édition revue et augmentée des Fragments d’un discours théorique (dirigée par Emmanuel Bouju) et le plus récent essai de Bertrand Gervais, Au bout des doigts. Lecture, figure et imaginaire (ouvrages à paraître en 2022 et 2023).

Des valeurs associées à un nouveau site

La consolidation de la vitrine web de Codicille a été l’occasion d’y condenser les orientations fortes de ce projet : la technique au service de la fonction ; la circulation des publications (combinant libre accès, accessibilité, découvrabilité et pérennité).

Il est souvent trop facile de céder à l’enflure technique au moment de réaliser des vitrines numériques. Les CMS sont séduisants, mais souvent lourds (en ressources machine et en mises à jour). Le retour à une certaine simplicité, qui se combine avec une maîtrise réelle des possibilités techniques, est conséquent d’une volonté de soumettre plus immédiatement les projets numériques à leurs réels besoins et aux fonctionnalités attendues. Le site de Codicille a été élaboré avec le générateur de site web statique Jekyll, qui permet une gestion rapprochée du rendu et, notamment, des métadonnées associées. Il y a là aussi une volonté de ne pas trop être rapidement affecté par l’obsolescence de certaines composantes logicielles – phénomène commun dans l’univers du web.

De façon primordiale, le site web de Codicille devait centraliser l’accès aux publications et leur permettre d’exister à travers le temps. Comme tous les ouvrages participent du libre accès au savoir (par des licences Creative Commons), il était important de leur offrir la meilleure visibilité, pour assurer leur diffusion. C’est par la combinaison de diverses stratégies que visibilité, découvrabilité et pérennité sont placées au cœur de cette vitrine.

Exemple d’une page de collection, ici celle de Contemporanéités.

Les collections font l’objet d’une page spécifique, rassemblant la liste des titres. Chacun des ouvrages comporte ensuite sa propre page, avec informations détaillées (dont la table des matières, pour les ouvrages collectifs, type de publication particulièrement mal desservi par le milieu du livre). Un accès direct au PDF, dans la page, permet de le feuilleter d’emblée. Un lien de téléchargement et un lien vers la plateforme d’impression à la demande (lulu.com) sont également facilement repérables.

Le site rassemble également les onze ouvrages parus dans la collection « Contemporanéités » chez Nota bene, dont les droits numériques m’ont été cédés ; de cette façon, les versions PDF des ouvrages peuvent continuer à circuler malgré la fermeture de la collection chez cet éditeur.

Chaque page web comporte un riche en-tête comportant nombre de métadonnées : description aux formats Schema.org et Dublin Core de chaque ouvrage ; des descripteurs TwitterCard et OpenGraph pour faciliter l’affichage ; et des balises spécifiques pour Google Scholar. Ces informations « cachées » contribuent à augmenter la visibilité des ouvrages dans les moteurs de recherche et à mieux rejoindre les publics ciblés.

Exemple d’une description de type Schema

Enfin, de façon à faire survivre ces publications au-delà de ce site web et à augmenter leur référencement, toutes les publications sont versées dans une voûte de données scientifiques offrant une API flexible. Le choix s’est porté sur Nakala, projet de la TGIR Huma-num (en France). Ainsi, de façon indépendante du site web, les données de Codicille demeurent accessibles et repérables, soumises aux licences d’utilisation choisies spécifiquement pour elles.

Ces conditions offriront à ces publications la meilleure accessibilité et le respect des valeurs défendues par Codicille.

27 Shares:
Vous aimerez aussi...
Lire plus

L’IFComp est de retour pour son édition 2022 !

Organisée chaque année depuis 1995, la compétition anglophone de fictions interactives IFComp revient pour une 28e édition. 71 œuvres ont été soumises et compétitionnent actuellement pour remporter les honneurs. La période d’évaluation se termine le 15 novembre et vous pouvez devenir juge dès aujourd’hui !