Nous sommes partout est une œuvre collective rassemblant 57 textes différents. Ceux-ci proviennent de voix militantes luttant pour diverses causes sociales, politiques, économiques et environnementales. La pratique et la vie activistes sont les points communs qui unissent les écrivain.es qui ont contribué à l’ouvrage, mais le projet ne se réclame pas d’une cause unique.

L’œuvre existe à la fois en tant que base de données en ligne, mais les éditions Abrüpt proposent une impression de la première sauvegarde. Des textes peuvent être ajoutés avec le temps (ou retirés à la demande des participant.es), changeant la composition de la base de données. Cette initiative est circonscrite pour l’instant à la Suisse romande, mais la formule éditoriale se veut duplicable dans d’autres endroits du monde pour brosser des portraits variés de l’activisme.

Le processus d’édition est particulier, car le collectif logistique qui assure la collecte des textes limite les interventions éditoriales autoritaires pour laisser transparaître la voix des participant.es. Cet effort de donner une voix aux militant.es est corroboré par la méthode de financement du projet. Le moteur financier principal de l’œuvre prend la forme des lectures publiques collectives de Nous sommes partout dans des centres culturels où des participant.es se partagent la lecture des textes à haute voix. C’est grâce à ces prestations que sont rémunéré.es les auteur.rices qui ont contribué à cette œuvre collective et multiforme. 

Capture d'écran de l'œuvre Nous sommes partout. On y voit une page d'accueil aveec un carré blanc morcelé.
Capture d'écran de l'œuvre Nous sommes partout. On y voit une page d'accueil recouverte des mots « nous » «sommes » et « partout » distribués de manière aléatoire.

Base de données révoltée

La page d’accueil affiche le titre de l’oeuvre à côté d’un carré blanc qui s’émiette puis reprend sa forme initiale à répétition. Le lectorat doit explorer certaines modalités interactives du site avant de trouver les textes. L’acronyme « N S P » (Nous Sommes Partout) apparaît en bas à gauche de l’écran. Cliquer sur la lettre « N » change les teintes du site, soit écriture blanche sur un fond noir ou le contraire. La lettre « S » mène à la liste des textes, chacun accompagné d’un sommaire. Lorsque l’on active la lettre « P », l’écran se remplit des mots « nous », « sommes » et « partout ». Les autres boutons sur la page d’accueil mènent à une présentation générale de l’œuvre, des notes sur l’écriture inclusive choisie, un glossaire des termes plus spécifiques, un classement par mot-clé ou par index, puis le choix de la langue entre le français et l’allemand. Dans la barre de recherche qui permet de retrouver des textes ciblés, on lit : « explore la révolte ».

La base de données est organisée dans une liste défilante de laquelle on peut accéder aux textes. Deux options supplémentaires se présentent au lectorat. La première permet d’obtenir un texte au hasard pour la lecture. La seconde change l’ordre des textes dans la liste. Ces deux modalités changent l’importance de l’ordre d’apparition et de lecture des textes. Ceux-ci prennent une existence propre au sein d’une collectivité qui ne répond pas à une logique de suite, mais plutôt à un impératif d’équivalence.

Capture d'écran de l'œuvre Nous sommes partout. On y voit une page de présentation avec un image du livre imprimé.
Capture d'écran de l'œuvre Nous sommes partout. On y voit un index avec une liste de termes.

Si je raconte mon expérience en utilisant le « on » et le « nous », c’est que ce serait bien prétentieux de dire « je » pour raconter une histoire tissée d’actions, d’ambiances et de décisions collectives dont je n’étais qu’une infime partie.

Militante du collectif « R » demeurée anonyme, « Du sable dans l’engrenage », dans Nous sommes partout, août 2020.

Quelques exemples de textes

Quelques résumés des textes donnent une idée générale de ce que l’on retrouve au sein de l’ouvrage collectif, mais rien ne vaut une visite.

Du sable dans l’engrenage
Ce texte raconte la création d’un refuge pour les migrants fuyant des conflits armés en 2015. Le collectif « R » a occupé une église pour donner refuge à des migrants attendant leur asile en Suisse. On y suit d’abord l’organisation et les campagnes d’information des premiers instants pour empêcher la déportation des réfugié.es, puis la transformation du refuge vers un lieu durable et humain.

Quand l’espace s’ é t i r e
Entre poème et réflexion politique, Quand l’espace s’ é t i r e, partage les sensations de libération qui accompagnent la mixité choisie [définition complète en tête du texte]. Le texte, rédigé par un.e auteur.rice anonyme, décrit des moments de solidarité, de soutien et de proximité vécus lors de ces rassemblements qui s’opposent aux schémas sociaux habituels.

La piraterie n’est jamais finie
Dans cette retranscription d’un échange par clavardage (chat) sécurisé, un.e hackeur.se activiste demeuré.e anonyme raconte son expérience en tant que pirate et son implication dans certaines opérations menées par Anonymous. La conversation touche aux particularités de l’activisme numérique, où les enjeux de surveillance, de communauté, de camouflage et de militantisme prennent une tout autre forme.

Plusieurs autres textes abordent l’organisation activiste contemporaine, des histoires d’occupation ou de manifestation, des gestes quotidiens qui visent à dérouter les structures installées, et la politisation du travail du sexe.

Capture d'écran de l'œuvre Nous sommes partout. On y voit les titres des textes organisés dans une liste défilante.
Capture d'écran de l'œuvre Nous sommes partout. On y voit un texte intitulé « Un terreau pour les fleurs de la révolte ».

Nous sommes partout est un projet en expansion. La page de présentation du site indique que d’autres cellules au Nord de l’Italie et en Suisse alémanique œuvrent de manière indépendante pour assembler plus de textes qui explorent les luttes activistes. Ceux-ci seront ajoutés à la base de données centrale qui devrait croître au fil du temps. C’est donc un projet en continu qui reproduit les luttes des militant.es qui y ont prêté leur plume.

Titre : Nous sommes partout
Créateurs.rices : collectif anonyme
Éditeur : collectif anonyme (version numérique)
éditions Abrüpt (version papier)
Date de parution : Octobre 2021 (version papier)

Lien vers l’œuvre : https://www.noussommespartout.org/
Type d’œuvre : base de donnée de textes littéraires
Support(s) numériques(s) utilisé(s) : site web, Git, et livre papier

1 Shares:
Vous aimerez aussi...