Electronic Literature Collection Volume 4 est un projet réunissant des créations de poésie et de fictions numériques en un même espace virtuel. Le travail de recherche et d’édition, effectué entre 2016 et 2021, a permis de rassembler 132 créations de 42 auteur.rices de partout à travers le monde. Plus qu’une simple bibliothèque virtuelle, la Electronic Literature Collection (ELC4) est un véritable point de repère pour les amateur.rices de littérature hypermédiatique. En effet, le site propose une fiche descriptive pour chacune des créations qu’elle recense. Présentées sous forme d’onglets à cliquer, les fiches des projets de création incluent une vidéo présentant l’œuvre créée, une biographie des auteur.ices, une déclaration éditoriale, les métadonnées de l’œuvre ainsi que le lien afin de la consulter. Il est également possible pour les lecteur.rices d’accéder au lien du logiciel ou du site ayant permis de réaliser le travail consulté.

« Being a global collection means fostering heterogeneity. »

Dans « About », sur Electronic Literature Collection Volume 4.

Tous uniques, les projets présentés par la ELC4 font appel à différentes techniques et logiciels dans leur conception, donnant à voir une aussi grande variété d’interactions lors de leur traversée. Blackout Poetry Tool, par exemple, est un site web sur lequel un.e auteur.rice peut créer des poèmes en choisissant parmi cinq modes de composition. L’un d’entre eux permet, à l’aide d’un texte préexistant, de faire apparaître un nouveau sens en sélectionnant des mots au hasard et en cachant le reste de la page, formant ainsi un poème.

Capture d’écran de Blackout Poetry Tool parmi la EL4.

De son côté, How to Rob a Bank propose au lecteur.ices, selon qu’iels utilisent un ordinateur ou un téléphone portable, de traverser une fiction inspirée de Bonnie and Clyde à l’aide de touches sur le clavier ou de mouvements sur l’écran tactile. Les lecteur.ices sont donc invité.es à naviguer parmi les recherches internet et les onglets du navigateur de recherche du couple qui souhaite voler une banque.

Capture d’écran de How to Rob a Bank parmi la EL4.

Si c’est le hasard qui a décidé des œuvres que j’allais traverser, il est toutefois possible d’effectuer des recherches par mots-clés. Ceux-ci sont séparés par genre (twittérature, réalité augmentée, fiction interactive…), plateforme (Oculus, site web, CD, Mac, Vimeo, Switch, Instagram…), langage ou outils de création (Google Maps ItineraryMaker, HTML, EPUB3, Python… ) et plus encore, permettant une lecture des œuvres selon nos intérêts ou nos critères de recherche. Les éditeur.rices ont d’ailleurs rédigé un glossaire contenant les termes clés du numérique et de la littérature hypermédiatique afin de faciliter la traversée des nombreux travaux. 

Capture d’écran de la fonction qui permet de rechercher par mots-clés.

« De multiples métadonnées permettent aux lecteur.ices de réarranger la collection selon leurs besoins. Les vidéos donnent l’occasion aux lecteur.ices d’échantillonner une œuvre et de voir son fonctionnement en action. Les versions archivées de chacune des œuvres garantissent un accès pérenne, même si l’œuvre cesse d’exister dans le monde au-delà d’ELC4. Dans la mesure du possible, le code et les données sont partagés afin que les chercheur.es puissent se pencher sur ces travaux. »

(Ma traduction) Dans “About”, sur Electronic Literature Collection Volume 4.

Si le Catalogue des œuvres littéraires numériques (COLiN) vise à recenser l’ensemble des œuvres littéraires numériques produites au Québec, la ELC4 cherche davantage à prélever un échantillon de la production littéraire numérique mondiale. La sélection des éditeur.rices, qui s’est faite parmi un bassin de plus de 450 travaux, participe à l’élaboration d’une reconnaissance pour les arts numériques, en plus de constituer une base de données non négligeables pour les artistes et chercheur.ses qui souhaitent se pencher sur la création de poèmes et de fictions numériques.

  • Titre : Electronic Literature Collection volume 4
  • Éditeur.ices : Kathi Inman Berens, John T. Murray, Lyle Skains, Rui Torres et Mia Zamora
  • Date de parution : 2022
  • Lien vers l’œuvre : https://collection.eliterature.org/4/
  • Type d’œuvre : Collection de littérature hypermédiatique
  • Support(s) numérique(s) utilisé(s) : Site web, fichiers vidéo, hyperliens
0 Shares:
Vous aimerez aussi...
Le livre L'île inventée, ouvert, laisse voir une illustration de Jérôme Maillet.
Lire plus

L’île inventée ; un projet foisonnant aux limites de la littérature

Le projet de livre L’île inventée débute alors que deux archéologues nantais font découvrir à l’écrivaine Christiane Vadnais un enregistrement audio, ou plutôt une « bulle sonore », venant d’un lieu éloigné et mystérieux. Elle y découvre l’histoire des résident.es d’une île où les humains et les plantes grandissent et vivent en symbiose, mais principalement le récit d’Andsie Lou, une insulaire qui se penche sur les contes et les ragots entourant son amie Charlotte Sémafore, journaliste et archéologue du son du XIVe siècle.
Couverture de la vidéo pour 60 pph
Lire plus

60 pph : 60 poèmes, 60 auteur.ices, 60 minutes

Présenté par le Tremplin d’actualisation de poésie, le recueil « 60 pph » rassemble une soixantaine de poèmes créés spécifiquement pour un support audiovisuel. À la rencontre de la vidéo et de la poésie, les oeuvres forment un assemblage hétéroclite de voix autour de la thématique de « ces lieux qui nous habitent ».
Un pommier, puis le titre de l'oeuvre : "Meuh où est Gertrude ?"
Lire plus

Meuh où est Gertrude ? : une aventure interactive à la ferme

Meuh où est Gertrude ? est un livre numérique enrichi de Benoît Dutrizac, publié par Éditions Fonfon, disponible sous forme d’application à télécharger sur l’App Store. L’ouvrage humoristique pour la jeunesse, aussi disponible en version papier, raconte l’histoire d’une communauté d’animaux, sur une ferme, qui tente de réconforter un veau à la recherche de sa maman nommée Gertrude.