Anouk Reads The Imago Stage est une œuvre littéraire numérique qui se décline en cinq vidéos dans lesquelles Anouk, l’avatar en trois dimensions de l’artiste multidisciplinaire Karoline Georges, lit des extraits de The Imago Stage, le quatrième roman de l’auteure. Le texte qu’elle récite est tiré de la version anglaise du livre De synthèse (éditions Alto), traduite par Rhonda Mullins. La musique d’Alex Forest, la voix de l’intelligence artificielle et le mouvement des lèvres d’Anouk en décalé participent de l’ambiance mystérieuse du projet.

Les images animées font aussi écho au texte. Dans la première vidéo, par exemple, la narratrice dit qu’elle se photographie avec un polaroïd, puis l’on voit ensuite l’image de l’appareil et celle d’un autoportrait de l’avatar quelques secondes plus tard, ce qui donne l’impression que l’histoire défile devant nos yeux.

« Pour moi, un personnage littéraire est une sorte d’avatar à travers lequel j’explore différents thèmes qui me préoccupent. »

– Karoline Georges, lors de la résidence Instagram Culture locale, culture vitale

L’œuvre Anouk Reads The Imago Stage, qui s’apparente à une vidéo de modélisation 3D, a, selon nous, une dimension littéraire puisque le choix de faire lire des extraits de son roman par un avatar qui représente le personnage principal de ce dernier n’est pas neutre. Il y a non seulement la littérarité du texte qu’il récite, mais il incarne lui-même un personnage littéraire. En effet, il quitte le livre pour s’inscrire dans le monde virtuel duquel il performe la fiction d’une manière inédite, ce qui met en lumière le désir de l’auteure d’amalgamer littérature et numérique.

Le roman est toutefois postérieur à la création d’Anouk A. L’avatar a d’abord été créé dans le métavers de Second Life et était autrefois nommé Kyrie Source. Karoline Georges a décidé de lui conférer une nouvelle incarnation lors de l’écriture du roman De synthèse. Sa présence dans Anouk Reads The Imago Stage témoigne alors du fait que l’œuvre de l’auteure se décline de multiples façons. Anouk se retrouve également dans plusieurs photographies numériques sur le site web qui lui est destiné et sur Flickr. Tel que le mentionnait Bertrand Gervais lors du colloque « Les iconothèques d’écrivain.es contemporain.es », certains portraits sont aussi en lien direct avec le roman, ce qui montre une complémentarité entre texte et image, une porosité entre les différents médiums.

« Avant de commencer à écrire de la fiction, j’ai élaboré une œuvre photographique autour du corps féminin. J’ignorais que cette quête picturale allait me guider une décennie plus tard dans l’espace numérique pour y explorer la confection du corps virtuel et que l’ensemble de ma pratique photographique allait se transformer, après un quart de siècle de recherches, en substance littéraire pour l’écriture de mon roman De synthèse. »

Citation tirée du site L’Atelier, le site sur la création dirigé par Audrée Wilhelmy

Ainsi, la pratique de Karoline Georges, qui mélange vidéo, littérature, modélisation 3D, photographie et art sonore joue des frontières entre les disciplines. Elle « utilise [aussi] l’immersion dans différents mondes virtuels comme outil de méditation active avant une période d’écriture » et explore plusieurs logiciels lui permettant de créer des lieux et des corps fictionnels. Il s’agit, pour l’auteure, d’une façon de se plonger dans son univers narratif et de se transposer dans les corps qu’elle imagine avant de les transcrire sur le papier. Sa quête du sublime est par conséquent traversée par le numérique et son avatar est à la fois un moyen d’incarner le récit que de le représenter, par l’image et les mots.

Première vidéo de la série Anouk Reads The Imago Stage

Format papier des livres De synthèse © Alto et The Imago stage © Coach House Books

Titre : Anouk Reads The Imago Stage
Créatrice : Karoline Georges (images, texte, édition vocale par intelligence artificielle, direction et production)
Musique : Alex Forest
Lien vers le site de l’oeuvre : https://www.karolinegeorges.com/anouk-reads-the-imago-stage

Date de parution : année 2020
Pays de publication : Canada
Type d’oeuvre : vidéo d’avatar
Support numérique utilisé : site web

Pour aller plus loin

La présentation « Acte d’image de synthèse. L’iconothèque virtuelle de Karoline Georges » de Bertrand Gervais dans le colloque « Les iconothèques d’écrivain.es contemporain.es » (à partir de 55:45 min ) permet d’en savoir plus sur le rapport entre texte et image de la pratique de Karoline Georges : https://www.youtube.com/watch?v=sWv_erQO1W0

Pour écouter De synthèse sur OHdio : https://ici.radio-canada.ca/ohdio/livres-audio/105784/extrait-de-synthese

Références du roman :

© La majorité des illustrations sont des captures d’écran d’Anouk Reads The Imago Stage

1 Shares:
Vous aimerez aussi...
Lire plus

Le Novendécaméron

Le Novendécaméron regroupe 22 récits, essais, poèmes et images créés durant les confinements successifs de la pandémie mondiale de la COVID-19. Le projet reprend le flambeau de l’Heptaméron et du Décaméron, deux recueils de nouvelles datant respectivement du XVIe et du XIVe siècle.
Le livre L'île inventée, ouvert, laisse voir une illustration de Jérôme Maillet.
Lire plus

L’île inventée ; un projet foisonnant aux limites de la littérature

Le projet de livre L’île inventée débute alors que deux archéologues nantais font découvrir à l’écrivaine Christiane Vadnais un enregistrement audio, ou plutôt une « bulle sonore », venant d’un lieu éloigné et mystérieux. Elle y découvre l’histoire des résident.es d’une île où les humains et les plantes grandissent et vivent en symbiose, mais principalement le récit d’Andsie Lou, une insulaire qui se penche sur les contes et les ragots entourant son amie Charlotte Sémafore, journaliste et archéologue du son du XIVe siècle.