Le projet derrière WebLitt est ambitieux : identifier et structurer le corpus des littératures francophones numériques pour mieux l’étudier et le mettre en valeur. Pour attaquer ce défi, l’équipe du LIFRANUM, acronyme signifiant « Littératures francophones numériques », a choisi de cartographier les productions littéraires numériques. WebLitt recense autant des œuvres que des auteurs et autrices qui travaillent la littérature numérique.

Un des points forts de l’application web réside dans sa mise en valeur d’artistes hors France. Elle explore aussi des pratiques s’éloignant du livre numérique homothétique, comme le détournement de réseau social, le blogue ou encore la twittérature.  

Les chercheurs et chercheuses sont invités à collaborer à la plateforme en soumettant des œuvres et des écrivain·es à ajouter sur la carte. WebLitt devrait donc évoluer avec des fiches plus fournies et surtout, une masse de données de plus en plus imposantes. Ainsi, la cartographie deviendra plus représentative des pratiques actuelles.

Pour en savoir plus

Visiter le site WebLitt : https://weblitt.msh-lse.fr/

Découvrir LIFRANUM : LIttératures FRAncophones NUMériques : identification, indexation et analyse des productions littéraires nativement numériques dans l’aire francophone

Voir le tutoriel d’utilisation de l’application web :

3 Shares: