L’ouvrage collectif « Transmissions et renouvellement. Comment pérenniser les entreprises du livre ? » est le dixième numéro de La revue Bibliodiversité, les mutations du livre et de l’écrit. Celui-ci a été co-édité par la maison d’édition Double ponctuation et par l’Alliance internationale des éditeurs indépendants en 2023.

Le dossier pose la question de la transmission des maisons d’édition et des librairies à partir d’analyses et de témoignages variés. Il se penche également sur la capacité de renouvellement des entreprises du livre et sur leur manière d’intégrer de nouvelles façons de faire afin d’évaluer la pérennisation de celles-ci dans plusieurs régions du monde (Afrique, Europe, Amérique du Nord et Amérique du Sud). 

« L’écosystème du livre et de l’édition au Québec est généralement constitué d’entreprises indépendantes, souffrant de précarité financière chronique, trop petites pour intéresser des investisseurs et souvent dépendantes des aides publiques. À l’opposé, d’autres ont constitué des fonds dont les valeurs financière et symbolique limitent, voire entravent toutes formes de transmission, faute de moyens. »

-Pascal Genêt, Transmissions et renouvellement. Comment pérenniser les entreprises du livre?, p.14

Le numéro montre qu’il y a plusieurs types de transmissions. La transmission familiale est souvent la première option envisagée par les libraires et les éditeur.ices, bien qu’elle ne soit pas concevable pour la majorité des fondateur.ices des entreprises du livre au Québec, selon l’analyse de l’éditeur Pascal Genêt. La seconde option considérée est généralement celle de la voie interne, qui consiste à transmettre la structure à un membre de l’équipe en place. Celle-ci pose toutefois certaines difficultés puisque le.a repreneur.se doit détenir les fonds nécessaires pour l’acheter.

« La reprise d’une librairie permet de bénéficier déjà d’un fonds de commerce existant, mais coûte plus cher à l’achat. La création d’une nouvelle librairie est moins coûteuse, mais la clientèle est entièrement à constituer. »

-Mathilde Rimaud, Olivier Thuillas et David Piovesan, Transmissions et renouvellement. Comment pérenniser les entreprises du livre?, p.38

Il y a aussi l’option de la voie professionnelle, consistant à effectuer la passation avec une personne extérieure ayant les compétences pour reprendre la structure. Cette option entraînera, dans certains cas, une phase de succession pouvant se manifester sous forme d’un compagnonnage ou d’un mentorat professionnel. Lorsque l’ensemble de ces options ne sont pas envisageables, les maisons d’édition doivent considérer le rachat par une autre maison d’édition ou se résoudre à la liquidation ou à la faillite (ce qui est le cas pour les librairies également).

Plusieurs enjeux sont soulevés dans cet ouvrage, dont la transmission de l’identité de l’entreprise ; l’influence du statut juridique ; la capacité de renouvellement et d’adaptation des structures ; la gestion de la nouveauté ainsi que la temporalité de la transmission. L’article de Christine Lemoine, fondatrice de la librairie LGBT et féministe Violette and Co, illustre ceux-ci. Elle met en lumière la difficulté de transmettre ce qu’elle nomme l’« esprit » du lieu et montre que la reprise d’une structure de manière collective représente une stratégie efficace pour obtenir les fonds nécessaires à l’achat de celle-ci, capital qui constitue bien souvent le seul fonds de retraite des libraires. Elle indique que l’arrivée de jeunes repreneuses a imposé certaines transformations dans la librairie telle que la création d’un café, témoignant ainsi des changements qu’implique une transmission. Elle met aussi l’accent sur l’importance de soutenir la relève, de prendre le temps d’effectuer la passation, comme le font notamment Sofiane Hadjadj, des éditions Barzakh (en Algérie) et Pablo Harari des Ediciones Trilce (Uruguay) dans leurs témoignages respectifs.

Un guide pour les libraires

L’ouvrage comporte quelques pages du guide pratique « Créer, reprendre ou transmettre une librairie », conçu par l’Agence régionale du Livre de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Celui-ci met en relief le fait que les autorités publiques produisent des analyses et prodiguent des conseils aux professionnel.les du milieu du livre qui peuvent s’avérer complémentaires aux dispositifs d’aide et aux subventions et aider à la transmission et à la pérennisation des librairies.

Pour accéder à l’entièreté du guidehttps://fill-livrelecture.org/wp-content/uploads/2019/07/guide-arl-crt-librairie-web-ok.pdf

Revue : Bibliodiversité, les mutations du livre et de l’écrit 
Collection : Bibliodiversité
Rédacteur.ices : Étienne Galliand, Pascal Genêt, Mariana Warth, Mathilde Rimaud, Mikel Buldain, Nicolas Querci, Ulrich Talla Wamba, Colleen Higgs, Marie-Agathe Amoikon-Fauquembergue, Philippe Goffe, David Murray, Christine Lemoine, Sofiane Hadjadj, Pablo Harari, Hervé Serry, Demi Koutsostamati, Bertrand Legendre et l’Agence régionale du Livre Provences-Alpes-Côte d’Azur

Éditeurs : Double ponctuation et l’Alliance internationale des éditeurs indépendants
Date de publication : 2023
Format : papier et numérique (PDF ou ePub) 
Lien: https://www.double-ponctuation.com/produit/transmissions-et-renouvellement/ 

0 Shares:
Vous aimerez aussi...
Lire plus

Lectures et écritures numériques. Nouvelles formes, nouvelles pratiques ? : un regard sociologique sur les évolutions de la littératie numérique

État des lieux sociologique des usages numériques en contexte français, Lectures et écritures numériques. Nouvelles formes, nouvelles pratiques ? interroge le rôle des hiérarchies sociales dans le développement d’une littératie propre aux nouvelles technologies.
Image provenant du balado Le syndrome de la page colorée
Lire plus

Portrait de la scène du zine de Montréal

La scène du zine de Montréal est une réécriture du mémoire d’Izabeau Legendre. L’auteur cherche, à travers cet ouvrage, à mettre de l’avant ce qu’il retrouve dans les zines et qui semble manquer à la littérature en adoptant une perspective sociologique et politique.