AV POESIA est une œuvre hypermédiatique conçue par Stéphanie Filion et dont la particularité est de permettre la création d’un parcours poétique personnalisé à partir d’éléments sonores, photographiques et textuels. Tous ces éléments sont tirés de l’univers poétique de sa conceptrice et créés par elle pour ensuite être assemblés aléatoirement par l’ordinateur. L’œuvre est bilingue et les textes ont été traduits du français à l’anglais par la poète Rachel McCrum. Plus qu’une plateforme en ligne, AV POESIA se présente également comme un projet de bornes audiovisuelles destinées aux espaces publics. L’une d’entre elles se trouve au Kartier général de KPMG à Montréal et restera en place jusqu’à la mi-mars 2024.

Concrètement, les poèmes sont générés à partir de variables déterminées par les utilisateur.rices. Pour ce faire, celles et ceux-ci doivent passer par trois étapes. La première, « emotia », consiste à choisir une ou deux émotions.

La deuxième, « numera », demande aux lecteur.rices de choisir trois nombres entre 1 et 100.

Quant à la troisième étape, « echoa », l’utilisateur.rice est invité.e à sélectionner un son. Il est aussi possible de choisir les options « aléatoire » ou encore « silence ».

Un poème est généré à partir de ces choix. L’ambiance sonore préalablement sélectionnée accompagne le texte.

En plus du poème, un code QR est généré pour accéder à l’œuvre personnalisée. Tous les poèmes audiovisuels sont d’ailleurs archivés sur la plateforme du projet, où il est possible de consulter les précédentes propositions des internautes.

L'aperçu d'un poème généré par un.e utilisateur.rice.
L’aperçu d’un poème généré par un.e utilisateur.rice.
La page «Archives» permet de retrouver un poème précédemment généré.
La page « Archives » permet de retrouver un poème précédemment généré.

« La poésie existe au-delà des vers, de l’écriture. Elle se trouve dans l’apex d’un coquillage, dans les vagues du fleuve, dans le parfum de la rose fanée. On entre dans la poésie avec une émotion et nos sens.

La poésie est partout, et c’est cette perception que je voulais partager avec vous.

C’est ainsi qu’est né AV POESIA. »

– Stéphanie Filion

Des ateliers déambulatoires

Toujours dans la perspective de démocratiser l’art poétique, six ateliers ont été animés en 2022 par Stéphanie Filion, où les participant.es devaient déambuler dans le parc Gouin à la recherche d’objets et de sons. Les trouvailles servaient à rédiger un poème audiovisuel, à l’instar des textes présents en ligne.

Photo : Stéphanie Filion
Photo : Stéphanie Filion

« Depuis quelques années, je m’efforce de rendre la poésie plus accessible, notamment à travers des ateliers variés où je vais à la rencontre de divers publics (écoles, bibliothèques, ateliers privés, etc.). J’ai constaté que bien que les gens soient attirés par la poésie, ils sont souvent intimidés […] Lorsqu’on leur offre un cadre, quelques directives et un espace intime et sécuritaire d’exploration, tous embrassent la poésie, et le processus qui la fait advenir. Jusqu’ici mes ateliers étaient entièrement analogues, et ici je veux plonger dans le numérique, afin de rejoindre d’autres publics. »

 – Stéphanie Filion

Titre : AV POESIA
Créatrice : Stéphanie Filion
Traduction : Rachel McCrum
Programmation et conception Web : Paul Morel
Date de parution : 2023
Lien vers l’œuvre : https://avpoesia.com/fr
Type d’œuvre : Œuvre hypermédiatique
Support numérique utilisé : Fureteur

0 Shares:
Vous aimerez aussi...
Laboratoire
Lire plus

Ada X : démocratiser les pratiques technologiques contemporaines

Ada X est un centre d’artistes féministe bilingue spécialisé dans les arts médiatiques. Le studio est fondé en 1996 sous le nom de Studio XX (avant d’être renommé en 2020) par Kathy Kennedy, Kim Sawchuck, Patricia Kearns et Sheryl Hamilton. Ada X produit des œuvres médiatiques dans le cadre de résidences d’artistes et offre la location d’espaces et d’équipements spécialisés. En plus de diffuser des œuvres, le studio assure leur promotion et la mise sur pied d’ateliers éducatifs visant la formation et la réflexion.