Pour nos lecteur·rices dont le niveau de littératie numérique est inférieur à la température en hiver au Québec, laissez-nous le soin de vous mettre en contexte. BookTok est le nom donné au phénomène croissant des amateur.rices de littérature qui prennent d’assaut le réseau social TikTok. Permettant des vidéos d’une durée de quelques secondes à dix minutes[1], la plateforme, qui a vu son nombre d’utilisateur·rices gonfler durant le confinement[2], est aujourd’hui l’un des principal lieu de rencontre des communautés de lecteur·rices de partout à travers le monde. En effet, « d’après les statistiques de TikTok, au 30 septembre 2022, 13 millions de vidéos ont été associées à cette catégorie, cumulant ensemble 80 milliards de vues[3] ». Seulement au Québec, « les mots-clics #booktokqc et #booktokquebec génèrent plus de 20 millions de vues sur TikTok[4] », comparativement à 1,6 milliard de vues en France[5].

Au-delà de l’acte de s’asseoir et de lire un livre, BookTok permet aux lecteur·rices d’être actif au premier plan de la diffusion, en participant à la mise en circulation des livres sur les réseaux. Une activité qui se réalisait, il y a quelques années, de manière solitaire, est maintenant une pratique communicative grâce à la création de vidéos, de partages, de commentaires et de créations de communautés sur le web[6]. Qui plus est, l’intérêt du public pour ce genre de contenus est non-négligeable.

Pour Céline Térouanne, directrice de Hachette Romans et du Livre de Poche Jeunesse, le métier d’éditeur est un métier de surprise. Dans le documentaire « Comment Tiktok bouleverse l’industrie du livre ?[7] » réalisé par la youtubeuse Jeannot se livre, Céline Térouanne se remémore un livre publié par sa maison d’édition il y a plus de dix ans. À sa sortie, les ventes de celui-ci étaient loin d’être exceptionnelles, pour ne pas dire un flop. Aujourd’hui, ce même livre se vend à des milliers d’exemplaires. Pourquoi ? Il suffit qu’un·e booktokeur·se se filme en train de pleurer ou de montrer les poils hérissés de ses bras dans une vidéo TikTok pour que le public se rue sur le roman responsable de cette réaction. C’est le cas, par exemple, du Chant d’Achille, paru en 2011, qui refait surface plusieurs années après sa publication et qui est vendu en anglais à plus de 2 millions d’exemplaires[8].

Portez une attention au nombre de vues sur chaque publication, qui est assez impressionnant. Capture d’écran de la recherche #booktok

Contre toute attente, la plateforme TikTok semble être le lieu désigné où des communautés de lecteur·rices se rencontrent et discutent, mais surtout où il se met en marche une énorme campagne de promotion, sans que les maisons d’édition n’aient à lever le petit doigt. Selon Augustin Trapenard, journaliste et présentateur de La Grande Librairie, les utilisateur·rices de TikTok feraient plus facilement confiance aux critiques faites par vidéos, plus précisément à celles prises en mode « selfie », car elles seraient plus authentiques.

La booktokeuse Feriel Abdi, par exemple, a commencé sa pratique en pleine pandémie. Ne se considérant pas comme une grande lectrice, elle s’est toutefois intéressée à un livre présenté dans le cadre d’un BookTok aux États-Unis, et c’est à la suite de sa lecture qu’elle a décidé d’investir le #booktokfrance, peu connu à l’époque. Ne recevant pas de livres gratuits de la part des maisons d’édition en échange de ses vidéos, elle ne gagne donc rien à mentir à ses abonné·es. Elle le fait pour le plaisir d’échanger et de partager ses lectures avec des milliers de personnes aussi assoiffées qu’elle de livres qui ont la cote.

Réalisant l’engouement autour de l’amour de la lecture, TikTok a décidé d’ouvrir son propre club de lecture numérique, qui mettra de l’avant un livre différent chaque mois. Ce sont cinq booktokeur·se établi·es qui mèneront la discussion diffusée en direct à propos du roman du moment. Les utilisateur·trices sont invité·es, grâce au mot-clé #bookclub, à lire l’ouvrage en question afin de participer à la discussion et aux échanges virtuels[9]. C’est ainsi que « des géants du net, avec leur plateforme en ligne, ont créé leur propre circuit du livre tout en se construisant une image de médiateur, d’acteur culturel voire de révélateur de talent sans jamais se présenter ainsi[10] », explique Stéphanie Parmentier.

Au-delà d’un aspect promotionnel non-prémédité par les maisons d’édition, l’explosion en popularité du #BookTok met principalement de l’avant des genres laissés de côté par la presse traditionnelle. Selon Stéphanie Parmentier, les jeunes veulent lire des textes près de leurs préoccupations[11] : c’est donc le genre de la romance, et tous ses sous-genres, qui fait une montée spectaculaire dans le palmarès. Dark romance, new romance, littérature pour jeunes adultes et plusieurs autres reprennent leur droit sur le milieu littéraire[12], notamment en « fai[san]t sortir la littérature de son espace professionnel et traditionnellement privé[13] ». Vu leur popularité, plusieurs de ces romans ont d’ailleurs fait l’objet d’adaptation sur de grandes plateformes de streaming plusieurs années après leur publication initiale.

La tendance #booktok est également présente sur la plateforme Instagram, qui reprend les mêmes mots-clés. Capture d’écran d’une publication #booktok sur Instagram.

C’est grâce au succès d’un livre sur TikTok que la plateforme de streaming d’Amazon, Prime Video, s’est décidée à adapter le roman Daisy Jones & The Six au petit écran. La booktokeuse Tay Rosen déclare, à ses 170 000 followers : « On peut y reconnaître l’histoire de Fleetwood Mac, mais aussi la façon dont Stevie Nicks et Lindsey Buckingham écrivaient des chansons l’un sur l’autre. En lisant le livre, j’avais vraiment envie de savoir à quoi ressembleraient ces chansons dans la vraie vie. Heureusement, ce sera bientôt possible, grâce à l’adaptation pour la télévision![14] » Selon l’article d’Emilie Moors, ce sont « les adolescents et les jeunes adultes qui sont désormais maîtres des prochains bestsellers[15] ». Si la tendance se maintient, force est d’admettre qu’elle est loin d’avoir tort…

L’actrice et amatrice de lecture Reese Whiterspoon s’est jointe à la tendance en démarrant son propre club de lecture sur TikTok. Capture d’écran du compte TikTok du Reese’s Book Club.

Que les acteur·rices de la chaîne du livre le veulent ou non, ce sont ces titres qui attirent les foules dans les salons[16]. L’équipe des éditions Robert Laffont a d’ailleurs lancé un concours d’écriture sur la plateforme. Pour y participer, les jeunes auteur·rices doivent « pitcher [leur] roman sur TikTok et faire lire le[ur] manuscrit aux éditeurs[17] ». Si plusieurs aspirant·es écrivain·es se sont plaints, commentant qu’il fallait dorénavant être auteur·rice et créateur·rice de contenu pour publier un livre aujourd’hui, cette méthode n’est toutefois pas répandue. Comme l’avance Sophie Charnavel, directrice des éditions Robert Laffont, la maison d’édition a pris la décision de surfer sur la vague pendant qu’elle passait.

Somme toute, il n’y a aucune façon de savoir quelle plateforme fera les manchettes après Facebook, Instagram et maintenant TikTok. Et peu importe d’où vient le goût de la lecture, que ce soit grâce à un·e proche, l’école ou TikTok, l’important est qu’il ait été découvert en premier lieu, non ?

Capture d’écran d’une recherche Google

[1] Mathilde Rochefort, « TikTok : la durée maximale des vidéos passe de 3 à 10 minutes », dans SiecleDigital [en ligne] https://siecledigital.fr/2022/03/01/tiktok-videos-longues/ (Page consultée le 27 juin 2023).

[2] Benoît Collet, « Confinement : le nombre d’utilisateurs de TikTok explose », dans RTL [en ligne] https://archive.wikiwix.com/cache/index2.php?url=https%3A%2F%2Fwww.rtl.fr%2Factu%2Ffutur%2Fconfinement-le-nombre-d-utilisateurs-de-tiktok-explose-7800370477#federation=archive.wikiwix.com&tab=url (Page consultée le 27 juin 2023).

[3] Antoine Oury, « Le phénomène BookTok : entre tendance, recommandation et promotion », dans Actualitté [en ligne] https://actualitte.com/article/108408/reseaux-sociaux/le-phenomene-booktok-entre-tendance-recommandation-et-promotion (Page consultée le 27 juin 2023).

[4] Laura Baranger, « BookTok : Une tendance culturelle à surveiller », dans LesLibraires [en ligne] https://revue.leslibraires.ca/articles/sur-le-livre/booktok-une-tendance-culturelle-a-surveiller/ (Page consultée le 27 juin 2023).

[5] Antoine Oury, art cit.

[6] « Étude du livre au XXIe siècle : « Les livres du XXIe siècle seront sur Wattpad, KDP ou TikTok ou ne seront pas ? » de Stéphanie Parmentier », dans Le carnet de la fabrique du numérique [en ligne] https://carnet.fabriquedunumerique.org/evenements-archives/etudes-du-livre-au-xxie-siecle/wattpad-kdp-ou-tiktok-stephanie-parmentier/ (Page consultée le 27 juin 2023).

[7] Jeannot se livre, « Comment Tiktok bouleverse l’industrie du livre ? (Documentaire) », sur Youtube [en ligne] https://www.youtube.com/watch?v=H13SZ1j3bLM&ab_channel=Jeannotselivre (Vidéo consultée le 27 juin 2023).

[8] Laura Baranger, art. cit.

[9] Hocine Bouhadjera, « TikTok Book Club : l’application ouvre son club de lecture », dans Actualitté [en ligne] https://actualitte.com/article/107030/reseaux-sociaux/tiktok-book-club-l-application-ouvre-son-club-de-lecture (Page consultée le 27 juin 2023).

[10] « Étude du livre au XXIe siècle : « Les livres du XXIe siècle seront sur Wattpad, KDP ou TikTok ou ne seront pas ? » de Stéphanie Parmentier », dans Le carnet de la fabrique du numérique [en ligne] https://carnet.fabriquedunumerique.org/evenements-archives/etudes-du-livre-au-xxie-siecle/wattpad-kdp-ou-tiktok-stephanie-parmentier/ (Page consultée le 27 juin 2023).

[11] Id.

[12] Jeannot se livre, « Comment Tiktok bouleverse l’industrie du livre ? (Documentaire) », sur Youtube [en ligne] https://www.youtube.com/watch?v=H13SZ1j3bLM&ab_channel=Jeannotselivre (Vidéo consultée le 27 juin 2023).

[13] « Étude du livre au XXIe siècle : « Les livres du XXIe siècle seront sur Wattpad, KDP ou TikTok ou ne seront pas ? » de Stéphanie Parmentier », dans Le carnet de la fabrique du numérique [en ligne] https://carnet.fabriquedunumerique.org/evenements-archives/etudes-du-livre-au-xxie-siecle/wattpad-kdp-ou-tiktok-stephanie-parmentier/ (Page consultée le 27 juin 2023).

[14] Emilie Moors, « #BookTok | Les bestsellers se décident sur TikTok avant de devenir des séries télé », dans Sabato [en ligne] https://www.lecho.be/sabato/general/booktok-les-bestsellers-se-decident-sur-tiktok-avant-de-devenir-des-series-tele/10449888.html (Page consultée le 3 juillet 2023).

[15] Id.

[16] Jeannot se livre, « Comment Tiktok bouleverse l’industrie du livre ? (Documentaire) », sur Youtube [en ligne] https://www.youtube.com/watch?v=H13SZ1j3bLM&ab_channel=Jeannotselivre (Vidéo consultée le 27 juin 2023).

[17] « La maison d’édition Robert Laffont lance un concours littéraire sur TikTok », dans La Nouvelle République.fr [en ligne] https://www.lanouvellerepublique.fr/a-la-une/la-maison-d-edition-robert-laffont-lance-un-concours-litteraire-sur-tiktok (Page consultée le 27 juin 2023).

0 Shares:
Vous aimerez aussi...
Lire plus

L’IFComp est de retour pour son édition 2022 !

Organisée chaque année depuis 1995, la compétition anglophone de fictions interactives IFComp revient pour une 28e édition. 71 œuvres ont été soumises et compétitionnent actuellement pour remporter les honneurs. La période d’évaluation se termine le 15 novembre et vous pouvez devenir juge dès aujourd’hui !
Lire plus

Apprendre les métiers du livre : Programmes d’études en édition

Afin de contribuer à la professionnalisation des acteur·rices du milieu de l’édition, il existe désormais plusieurs programmes d’étude dédiés à l’apprentissage du métier d’éditeur·ice – et d’autres maillons nécessaires à la chaîne du livre – qui donnent l’opportunité de baigner dans le milieu et de tisser des liens avec ses acteur·ices.